NOUS REJOINDRE

© 2014 by Séverine BATAILLE.  

La pédagogie Montessori

« N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde aura changé lorsqu’ils seront grands. Aussi doit-on en priorité aider l’enfant à cultiver ses facultés de création et d’adaptation. »

Maria Montessori

 

Maria Montessori est une femme médecin et pédagogue italienne qui a consacré une grande partie de sa vie à étudier des enfants de toutes origines ethniques, culturelles et socio-économiques. Elle s'intéresse d'abord aux enfants dits "attardés".

Grâce à cette observation poussée des enfants et de leur développement dans leur milieu, elle a pu élaborer un ensemble de principes philosophiques, scientifiques et pédagogiques ainsi qu'une large gamme de matériel autodidactique basés sur ses principes et adaptés aux périodes sensibles de l'enfant. Elle généralise ensuite sa méthode d'apprentissage à l'usage des enfants dits "normaux". 

 

La phrase clé de la pédagogie Montessori est  " aide-moi à faire seul " et les idées fortes de cette pédagogie  ont pour objectif d'aider l'enfant à devenir autonome.

 

 

 

 

BASES DE LA PEDAGOGIE MONTESSORI

 

En observant pendant plusieurs années, le comportement des enfants dans plusieurs pays du monde, Maria Montessori définit 3 concepts de base autour desquels s'articule sa pédagogie:

- L'embryon spirituel

- L'esprit absorbant de l'enfant

- Les périodes sensibles

 

L'embryon spirituel

Maria Montessori découvre chez l'enfant 2 périodes embryonnaires, une prénatale durant laquelle l'enfant est en construction physique et psychique dans le ventre de sa mère et une entre 0 et 6 ans: l' embryon spirituel.

 L'embryon spirituel (l'enfant entre 0 et 3 ans) est  "le nouveau-né considéré comme un esprit enfermé dans la chair pour venir au monde".  Malgré le fait que le nouveau-né soit inactif, il possède un plan de développement psychique et physiologique qui lui permet de se construire par lui-même. Le rôle du parent, de l'adulte est de protéger et de prendre soin de ce petit être afin qu'il se développe et se construise par lui-même grâce à l'incarnation qui est "le processus mystérieux d'une énergie qui animera le corps du nouveau-né et qui donnera au corps l'usage de ses membres; aux organes de l'articulation de la parole et le pouvoir d'agir selon la volonté; ainsi, l'homme sera incarné".

C'est durant cette période (entre 0 et 3 ans) que l'enfant construit sa personnalité ainsi que tout ce qui est nécessaire pour s'adapter à son environnement (langage, mouvements, comportements, impressions, ...). Pour ce faire, il observe et imite. Il absorbe tout, c'est pour cela qu'il est important de prendre soin de l'environnement de l'enfant et de lui créer un environnement riche (ne pas lui parler en langage de bébé, lui mettre des livres à disposition, lui parler, ...).

Entre 3 et 6 ans, l'enfant consolide ce qu'il a acquis auparavant. Son vocabulaire va s'enrichir, il tente de voir et de comprendre le monde. Son intelligence se développe et il a donc soif de connaissances. C'est pour cela qu'il pose beaucoup de questions.

En créant un environnement stimulant, l'adulte aide l'enfant à aller au bout de ce qu'il entreprend et à développer ainsi son intelligence.

En conclusion, les six premières années de la vie sont essentielles pour le développement de l'enfant car c'est durant cette période que l'enfant se construit grâce à ses périodes sensibles et à son esprit absorbant.

 

L'esprit absorbant de l'enfant

L'enfant  va développer son intelligence durant la période entre 0 et 6 ans grâce à son esprit absorbant. Cet esprit lui permet de faire les choses et de développer ses qualités humaines sans aucun effort conscient.

L'adulte à un esprit conscient c'est à dire qu'il fait un choix délibéré d'entreprendre ou d'apprendre quelque chose et sa volonté le pousse à faire des efforts sans pour autant être sûr d'atteindre le but escompté malgré tous ces efforts. Par exemple, l'apprentissage d'une langue devient extrêmement difficile à l'âge adulte tandis qu'un enfant de moins de 6 ans peut apprendre simultanément et surtout sans aucun effort conscient, plusieurs langues de manière définitive. C'est pour cela que malgré la complexité du langage (mots, phrases, sens des mots dans la phrase), l'enfant n'oublie jamais sa ou ses langues maternelles.

L'esprit absorbant de l'enfant absorbe tout son environnement; aussi bien ce qui est abstrait que concret (ressentis vis à vis du monde et vis à vis de lui, comportements, intonations,...). On ne peut rien lui cacher car il ressent et absorbe tout constamment et sans fatigue ni effortsTout ce qu'il absorbe lui permet de prendre conscience de lui-même et l'aide à se construire.

 

Les périodes sensibles

Montessori s'est aperçue que tous les enfants passent naturellement par des périodes sensibles à des moments bien précis de leur vie. Ces périodes sensibles sont liés entre elles; elles peuvent s'entrecroiser et sont passagères, transitoires et croissantes.

Durant ces périodes, l'enfant a des besoins particuliers que l'adulte doit respecter en ne forçant pas les choses et en intervenant pas dans le processus naturel du développement car l'enfant sera tiraillé entre sa nature et les exigences de l'adulte.

Ces périodes sensibles ne sont pas visibles et se manifestent par des forces intérieurs poussant irrésistiblement l'enfant vers certaines choses. Elles le poussent donc vers un travail intérieur non visible car seul le résultat de ce dernier l'est.

Après cette période, l'attrait disparaît et l'acquisition qui aurait dû être faite à ce moment là devient plus difficile.

On remarque qu'un enfant est absorbé par une période sensible lorsqu' il ne s'interesse en particulier qu'à un aspect de son environnement et se concentre spontanément, de manière intense et inlassable sur les activités en relation avec cet aspect.

Montessori a répertorié les différentes périodes sensibles ainsi que l'âge approximatif de leurs apparitions.

 

Le langage (vers 2 mois à 6 ans)

Dès la naissance, le bébé s'exprime avec des pleurs car il est incapable de verbaliser ses besoins. Ensuite, vers 2 mois, grâce à l'observation du mouvement des lèvres, le bébé réalise que des sons sortent de la bouche et va essayer de les reproduire (babillage). Il imitera plus tard l'intonation de la voix de l'adulte. Ainsi l'enfant acquiert instinctivement les outils (langage oral et corporel) lui permettant de communiquer efficacement avec les autres.

 

La coordination des mouvements (18 mois à 4 ans)

Depuis la naissance, le tout-petit est en mouvement mais ses mouvements ne sont pas coordonnés. Puis, au fur et à mesure, au fil du temps et au cours de ses activités, l'enfant apprend  à contrôler ses mouvements (début de cette période sensible). Enfin, la myélinisation des membres (maturité physique) va permettre la coordination des mouvements au moment où l'enfant se sentira prêt (maturité psychologique).

La volonté d'atteindre les objets qu'il  voit et qu'il désire manipuler, le pousse à se mettre en mouvement pour attraper l'objet convoité. Le cerveau (l'intelligence) et le corps agissant ainsi ensemble, lorsque l'enfant agit, il crée des connexions nerveuses qu'il pourra réutiliser par la suite. Il est donc important de le laisser agir pour que toutes les connexions nerveuses dont il aura besoin pour son développement puissent s'établir. L'accroissement de la coordination permet à l'enfant d'appendre à se contrôler.

 

L'ordre (naissance à 6 ans)

Cette période permet à l'enfant de donner du sens à son environnement. Lorsqu'il naît, il ne connaît rien ni personne. La période de l'ordre lui permet donc de prendre connaissance et conscience de son environnement (objets, choses, personnes de son entourage, ...), de percevoir les relations existant entre les éléments de son environnement et de comprendre leur fonctionnement.

Dans son livre, L'enfant, Maria Montessori donne l'exemple d'un bébé qui s'était mis à pleurer en voyant un parapluie suspendu au bras d'une personne venue rendre visite à sa maman. Ce bébé n'a pu se calmer qu'une fois le parapluie rangé dans le porte-parapluie. Ce bébé ayant observé que les parapluies étaient toujours rangés dans le porte-parapluie; le fait de le voir suspendu au bras de cette personne venait modifier l'ordre établi et cet ordre  modifié perturbait beaucoup cet enfant. Cet exemple illustre très bien le besoin vital d'ordre qu'à le jeune enfant.

L'ordre est très important et nécessaire au développement de l'enfant, c'est pour cela qu'il faut une certaine stabilité, constance, dans l'environnement de l'enfant.  Il en est de même pour le langage car il  est ordonné. C'est pour cela que dès la naissance, il faut parler normalement à l'enfant (pas de " langage bébé").

 

Le raffinement des sens (18 mois à 5 ans)

Dès sa vie intra utérine, l'enfant découvre son environnement grâce à ses sens: l'ouïe, le toucher, le goût, l'odorat et la vue. Grâce à ses 5 sens, il fait des expériences sensorielles lui permettant ainsi d'explorer son environnement et d'absorber les informations concernant le monde qui l'entoure.

Ses sens lui donnent la capacité de percevoir les différences et de faire ainsi le lien et de comprendre son environnement.

Après avoir observé de manière inconsciente toutes les informations reçues par ses sens, son cerveau lui permet au fur et à mesure de les mémoriser, les trier et les ordonner. A partir de 3 ans, l'enfant maîtrise ses mouvements et est donc capable de faire des choix.

L'affinement des sens est très important car l'enfant trouve sa place grâce à l'exploration et la compréhension de son environnement.

Enfin, selon Maria Montessori, l'adulte doit encourager l'enfant à explorer, en prenant soin de ne pas interférer. Par conséquent, l'éducateur doit donc fournir à l'enfant un environnement, lui permettant de faire de nombreuses expériences sensorielles organisées. Les classes Montessori illustrent bien ce type d'environnement.

 

 

Le comportement social (2 ans 1/2 à 6 ans)

C'est cette période qui permet à l'enfant de s'adapter aux coutumes sociales de la société à laquelle il appartient, en imitant et en prenant conscience des comportements des personnes de son entourage.

Dans un premier temps, l'enfant observe et intègre les coutumes sociales de la société à laquelle il appartient tout en essayant de distinguer ce qui est acceptable de ce qui ne l'est pas. Les enfants découvrent donc les comportements sociaux par imitation. Par conséquent, l'adulte doit prendre conscience et garder toujours à l'esprit qu'il est un modèle pour l'enfant et ses actions doivent être en parfait accord avec ses paroles car cela permet à l'enfant d'évoluer dans un environnement stable (sensibilité à l'ordre). Par exemple, si l'adulte demande à l'enfant de dire "bonjour", quand il arrive quelque part, il doit lui aussi le faire chaque fois qu'il arrive quelque part.

C'est à travers ses expériences que l'enfant apprendra les comportements sociaux, c'est pour cela que l'adulte ne doit pas l'isoler sous prétexte qu'il est trop "petit".

Dans un second temps, ayant intégré les comportements sociaux, il explore son propre rôle social. Par exemple, il veut manger comme tout le monde à table (même couvert, repas, ...).

 

Les petits objets (vers 2 ans)

Durant cette période, l'enfant remarque tout les petits détails de son environnement (images, objets, ...). Ce sont des détails que souvent, nous ne remarquons même pas en tant qu'adulte.

Il est donc important de respecter cette période en lui laissant du temps pour observer (dans la mesure du possible).

 

En conclusion, ces périodes sensibles étant bien réelles. En tant qu'adulte, nous ne devons pas planifier le développement de nos enfants et laisser la nature faire les choses. Néanmoins, il nous faut créer un environnement les respectant .

Il doit être sécurisant et sécurisé, riche, adapté aux besoins de chaque période, respectueux de l'ordre et permettant à l'enfant une certaine liberté d'action.

 

 

 

LA PEDAGOGIE SCIENTIFIQUE 

 

 Le libre choix par l'enfant de ses activités constitue le point de départ de cette pédagogie.

Ainsi, dans une classe Montessori, tout est organisé de manière à permettre à l'enfant d'avoir le choix et de faire des choix.

L'environnement (ambiance), le matériel ainsi que le rôle que joue l'éducateur, tout est bien organisé de manière à permettre à l'enfant d'apprendre dans le respect de ses périodes sensibles sans l'intervention intempestive de l'adulte.

 

Un environnement adapté 

- mobilier adapté à la taille de l'enfant

-place des objets immuables (repères stables pour l'enfant)

- ambiance calme et détendue

- espace lumineux et  sobre

- aménagement permettant liberté des mouvements, soin de sa personne et de son environnement matériel et humain.

 

Un matériel concret mis à la disposition des enfants

Le matériel est rangé sur des étagères basses à la portée des enfants. Il est aussi disposé  sur des plateaux ayant chacun une place immuable sur une étagère. Ce matériel est riche et varié. Il permet un apprentissage respectant le rythme de l'enfant et ses périodes sensibles. Ainsi, il est organisé par espaces et étagères:

- vie pratique

- vie sensorielle

- langage

- mathématiques

- sciences, histoire et géographie

Chaque matériel n'existe qu'en un seul exemplaire. L'enfant est libre de choisir le matériel, sa place (table, tapis , coin particulier, ...) et sa durée de manipulation. Il peut aussi bien choisir de regarder les autres et de ne prendre aucune autre activité.

Le fait de pouvoir manipuler le matériel aussi longtemps qu'il le désire permet à l'enfant d'apprendre grâce à la répétition. En répétant, il expérimente, confirme ses impressions, coordonne ses mouvements et les améliore. Il ne s'arrête que lorsque son besoin de réussir sa tâche est satisfait.

La seule obligation qu'il a est de ranger le matériel exactement à sa place.

Le fait que chaque matériel soit en un exemplaire et l'organisation de la classe par groupe d'âges mélangé  (généralement 3-6 ans et 6-9 ans et 9-12 ans ) permet la coopération et l'entraide entre les enfants.

La classe Montessori ressemble à une ruche car chacun s'attèle à sa tâche sans trop de bruit (esprit Montessori=respect de l'autre et de son activité, de sa concentration). L'éducatrice est la garante de l'ambiance de travail.

Une autre caractéristique importante  de ce matériel est qu'il favorise l'autocorrection ou le contrôle de l'erreur, offrant ainsi à l'enfant la possibilité de controler l'exactitude de ce qu'il vient de faire. Ainsi il découvre et corrige ses erreurs  seul et  l'éducateur n'est pas celui qui l'évalue. Cela favorise la confiance en soi et la volonté de lutter pour se perfectionner.

La liberté d'agir de l'enfant doit aller de pair avec l'autodiscipline. Dans une classe Montessori, bien que l'enfant soit libre de choisir ses activités, il se doit de respecter un certain nombre de règles:

- déplacements contrôlés,

- échanges verbaux à voix basse,

- seul le matériel présenté préalablement  par l'éducatrice peut être utilisé par l'enfant,

- le matériel doit être rangé exactement à sa place,

- on peut demander de l'aide à l'éducatrice mais aussi aux autres enfants.

 

le rôle de l'éducateur

 Dans la pédagogie Montessori, l'éducateur est le coordinateur de la bonne gestion du milieu, de l'ambiance. Il doit observer les enfants et avoir une attitude de retrait car il doit laisser l'enfant prendre ses initiatives et se corriger seul afin qu'il puisse prendre conscience de ses propres capacités. L'enfant doit devenir autonome. L'éducateur peut intervenir lorsque l'enfant le lui demande clairement.

 

En conclusion, ayant pour objectif de rendre l'enfant autonome aussi bien dans sa vie quotidienne, qu'au niveau des apprentissages , Maria Montessori a élaboré une pédagogie scientifique respectant et valorisant les périodes sensibles  et les potentialités de l'esprit absorbant de l'enfant. Cette pédagogie qui se traduit par le libre-choix par l'enfant de ses activités implique la répétition, la concentration, la volonté et l'autodiscipline lui permettant ainsi de devenir autonome mais aussi de développer l'estime de soi, d'acquérir des savoirs et des savoirs-faire, de développer sa dextérité, sa concentration et sa capacité à faire des choix et à prendre des initiatives.

Elle permet  aussi à l'enfant d'apprendre à vivre en collectivité, à se respecter lui-même, à respecter les autres et l'environnement.

 

PHOTOS A VENIR